08/09/2007

Lao tseu

Trente rayons convergents, réunis au moyeu, forment une roue; mais c'est son vide central qui permet l'utilisation du char. Les vases sont faits l'argile, mais c'est grâce à leur vide que l'on peut s'en servir. Une maison est percée de portes et de fenêtres, et c'est leur vide qui les rend habitable. C'est pourquoi l'utilité vient de l'être, l'usage naît du non-être.

Écrit par Milko | Commentaires (2) | Tags : vide |  Facebook |

Commentaires

à oui! on comble un vide,on vide un trop plein,je fait le vide autour de moi!je vide ma maison des choses inutiles! je construit autour de mon vide!à oui, j'ai peur du vide?MC belle journée.

Écrit par : etienne | 08/09/2007

Répondre à ce commentaire

Soyons donc rempli du soi (l'utilité) afin que commence notre véritable voyage (l'usage), celui qui nous ressemble.

Écrit par : Isabelle | 09/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.