13/06/2015

U.G. Krishnamurti

Qu'est-ce qui vous empêche d'être dans votre état naturel ? Vous vous éloignez constamment de vous-même. Vous voulez être heureux soit en permanence soit au moins pour tel instant précis. Vous n'êtes pas satisfait de vos expériences quotidiennes : il vous en faut de nouvelles. Vous voulez vous « perfectionner », vous changer. Vous projetez votre effort vers la réalisation d'un personnage que vous n'êtes pas. Voilà ce qui vous éloigne de vous-même...

Écrit par Milko | Commentaires (6) | Tags : soi, bonheur, experience |  Facebook |

Commentaires

u.g. j'ai connu u.g. et valentine (compagne de route )

Écrit par : laurent | 18/11/2007

Répondre à ce commentaire

Condition humaine Je vous envie Mireille.
Oui, Cette phrase, c'est ce qui caractérise la condition humaine, à mon avis. On en a parlé de mille manières : perte du paradis etc
Autre part, U.G. parle de lui avant la "catastrophe" de cette manière : " je voulais être quelque chose de différent de ce que je pensais être " . Je voudrais aller au fond de cette phrase.

Écrit par : Jean Louis | 21/11/2007

Répondre à ce commentaire

LIVRE JE VOUDRAIS RECEVOIR UN OU PLUSIEURS LIVRES DE U.G.ILS SONT INEXISTANTS EN ALGERIE .PAR CONTRE J AI PRESQUE TOUT LU DES ECRITS DE J.KRISHNAMURTI.MERCI BEAUCOUP. 7CGMJ

Écrit par : NABET | 19/01/2008

Répondre à ce commentaire

LIVRE JE VOUDRAIS RECEVOIR UN OU PLUSIEURS LIVRES DE U.G.ILS SONT INEXISTANTS EN ALGERIE .PAR CONTRE J AI PRESQUE TOUT LU DES ECRITS DE J.KRISHNAMURTI.MERCI BEAU

Écrit par : NABET | 19/01/2008

Répondre à ce commentaire

JE YROUVE LES ECRITS DE U.G.TRES ORIGINAUX ET INTERESSANTS A PLUS D UN TITRE.SEULEMENT LE DE LECTURE QUE J AI EU SUR L INTERNET ME LAISSE SUR MA FAIM.AU FAIT EST CE QU IL EXISTE UNE FONDATION U.G.?MERCI.

Écrit par : NABET | 19/01/2008

Répondre à ce commentaire

ce type (U.G) a flingué le peu de certitudes qu'il me restait. En un sens, ça m'a été salutaire. Je commençais à remettre sérieusement en question zazen au quotidien et les salades dont on nous bourrer le crâne. Je n'ai pas d'avis sur le personnage, son éveil ou pas. Tout ce que je sais, c'est qu'il a déclenché quelque chose en moi. Un peu comme un type qui arrive, casse d'un coup de marteau un objet auquel vous tenait par dessus tout et vous dit : "c'est de la m !".

Écrit par : jean | 26/08/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.