27/01/2008

Oscar Wilde

Se faire le spectateur de sa propre vie c'est échapper à toutes les souffrances de la vie.

Écrit par Milko | Commentaires (4) | Tags : vie, souffrance |  Facebook |

Commentaires

Et pourtant nous sommes sur Terre pour expérimenter la vie et non pour la regarder passer... Spectateur, acteur, nous passons par tous les rôles pour devenir qui nous sommes...

Écrit par : Isabelle Dys | 27/01/2008

Répondre à ce commentaire

Oui, sans doute que c'est aussi un grand point à méditer ... certainement avoir un recule par raport à nous même et ne pas s'engluer et subir une quotidienneté contrariée ,... s'amuser aussi de participer à notre création du 'moi' ... car on parle rarement ici de l'amusement.
Le chemin de croix, non merci !
Il est évident que sous l'angle du regard 'extérieur', bien des choses perdent de leur 'poid' imaginaire et les souffrances finalements supperflues peuvent être ainsi évitées; celle des 'pensées compulsives' par exemples qui nous ruinent en énergie vitale !!!
Certe aussi ne pas se déconnecter non plus de l'essentiel qui est l'incarnation.
Donc comme toujours trouver le juste milieu ...

Écrit par : castor | 27/01/2008

Répondre à ce commentaire

Spectateur/Acteur de sa vie : Oui, Isabelle, d'accord avec toi, ainsi qu'avec Castor sur le "juste milieu" : parfois il faut Vivre l'expérience avant de "comprendre", même s'il faut en souffrir, on en retire toujours des leçons !

Écrit par : Dauphinette | 28/01/2008

Répondre à ce commentaire

prendre du recul et voir les choses de l'exterieur car si on garde tout a l'interieur ça fait des sacs de noeuds ça boucle et ça nous empeche d'y voir clair...

passe une bonne journée
bisous

Écrit par : caline | 28/01/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.