09/05/2011

Karlfried Graf Dürckheim

Il existe aussi une benedictio vacui, la bénédiction du vide. C’est en direction du vide qu’il faut prêter l’oreille et, dès lors, ce n’est pas rien qu’il y a là, mais tout. De ce rien peut s’élever quelque chose qui est au-delà de toute multiplicité, la plénitude. En ce sens, il existe une plénitude du rien.

Écrit par Milko | Commentaires (3) | Tags : benediction, vide, rien, plenitude |  Facebook |

Commentaires

Il faut vider le vase pour le remplir ... Amitiés.

Écrit par : ariaga | 09/05/2011

Répondre à ce commentaire

un potier me disait :
" Fabriquer un pot c' est créer du vide avec sa main.
Sans le vide, le pot n' a aucun sens !"

Écrit par : baladeur | 10/05/2011

Répondre à ce commentaire

le vide c'est le néant; la paix c'est le néant;le but de l'être c'est le néant; le vide c'est la plénitude. Rien, c'est la plénitude

Écrit par : sisi | 10/05/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.