06/10/2013

Washington Irving

Il y a du sacré dans les larmes, ce ne sont pas des signes de faiblesse mais de force. Ce sont les messagers de l'incommensurable chagrin et de l'indicible amour.

Les commentaires sont fermés.