22/04/2014

Christiane Singer

La souffrance dépouille de nos vielles peaux pour laisser émerger la foi nue. L'Aube survient, victorieuse, comme surgissant des ténèbres. Une force secrète, une vigueur s'empare de l'âme, saisie par la quiétude en Dieu et permet la traversée au point de jonction entre le créé et l'incréé.

Écrit par Milko | Commentaires (2) | Tags : souffrance, foi, tenebre, ame, dieu |  Facebook |

Commentaires

très beau...

Écrit par : carole | 23/04/2014

Répondre à ce commentaire

Je ne comprend riens de ca.

Écrit par : Heradi | 23/04/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.