09/10/2013

Karlfried Graf Dürckheim

Du matin au soir, le monde nous sollicite vers l'extérieur, ce monde qui veut être reconnu et maîtrisé. Notre être, lui, nous sollicite en permanence de et vers l'intérieur. Le monde exige de faire, sans cesse. L'être nous demande tout simplement de « laisser faire » et d'admettre ce qui est juste.